Un poème dédié à mon fils de 6 ans qui est la prunelle de mes yeux, ma raison d’être ….

Mon bonheur est là
Et je ne suis pas las
De penser à toi
Et t’apporter un toit
En émoi emmenez-moi

Toi, tu en vaut trois
Moitié toi, moi qu’y est moi
Moi qui suis tout à toi
Toi qui es comme moi
Toi et moi, moi et toi
Et ton émoi
Etonne moi


Dans une étreinte être à l’étroi
tMieux que dans une complainte en émoi
Moites sont toujours nos mains
Quand tu dis « papa, câlin »
Et quand tu as du chagrin
C’est toujours toi le plus malin
Tu sais me faire craquer avec ton sourire
Tes « s’il te plaît » tes « j’veux pas dormir »
Mais être ton père c’est aussi assumer
Ces coups durs où il faut un peu assurer
Mais je ne peux pas te résister
Tu sera toujours parfait
A mes yeux de père
Et aux yeux de ta mère
Et sans doute au monde entier
Même si ça fait mal il faut s’y tenir
Et je ne te laisserai pas t’enfuir
On sera toujours à la même table
Et puis ça pourrait être pire ..
.« Demain nous aurons notre empire »
Rendons la nuit au marchand de sable
Alors dors bien mon ange
Et ces nuits d’échange
Nous rapprochent chaque jour
Et s’il te plaît jamais ne mélange
Comme les démons et le anges
L’Amour qu’ont tes parents et l’amour tout court
Tu es tout, tu es fou !Tu sais nous mettre à genoux
Tu es grand beau et courageux
Tu es le vent, l’air, l’eau et le feu
Je ne dirai jamais merci assez
A la cigogne qui t’a déposé Et même si elle est alsacienne
Et que tu es né en Lorraine
Je n’aurai jamais de peine en disant « Elliott je t’aime »